Une association née
d’une passion…

Créée en octobre 2021, l’ARJEHM (Association pour la Réhabilitation des Jardins Extraordinaires d’Henri Martin) s’est assignée comme vocation de ressusciter les jardins du peintre tels qu’ils étaient du temps de l’artiste. Laissés à l’abandon pendant des décennies, ils n’étaient plus que ronciers où la nature avait totalement repris ses droits. Les allées de buis étaient toutes ravagées par la pyrale, les massifs n’étaient que broussailles, les pergolas et gloriettes s’effondraient, les bassins restaient enfouis sous la végétation ; quant aux anduzes, prisonnières du lierre, elles constituaient les derniers vestiges d’un jardin qu’Henri Martin avait choyé et peint à des centaines d’exemplaires. A l’instar de Claude Monet qui avait fait de Giverny son « paradis sur Terre », le peintre toulousain avait décrété que Marquayrol serait la source de son inspiration.

Aussi, à raison d’un chantier par mois, des centaines de bénévoles se sont relayés pour remettre en état les jardins, mais aussi les abords de la demeure ainsi que l’atelier du peintre. Un chantier titanesque qui a cependant permis d’ouvrir les jardins à la visite pour la première fois en juin 2022.

La grande tablée des bénévoles

Pour adhérer et soutenir l’ARJEHM, il suffit d’adresser un chèque ou virement à l’ordre de l’ARJEHM (Cotisation individuelle 2023 : 10 € ; couple : 15 €) Chaque membre a l’accès libre aux Jardins pendant les heures d’ouverture.